38. Willow - Saule - (Salix vitellina)

1 aigremoine, 2 tremble, 3 hêtre, 4 centaurée, 5 plumbago, 6 prunier, 7 bourgeons de marronnier blanc, 8 chicorée, 9 clématite, 10 pommier, 11 orme, 12 gentiane, 13 ajonc, 14 bruyère, 15 houx, 16 chèvrefeuille, 17 charme, 18 impatience, 19 mélèze, 20 muscade, 21 moutarde, 22 chêne, 23 olivier, 24 pin, 25 marronnier rouge, 26 hélianthème, 27 eau de roche, 28 scléranthe, 29 ornithogale, 30 châtaigner, 31 verveine, 32 vigne, 33 noyer, 34 violette, 35 marronnier blanc, 36 avoine, 37 églantier, 38 saule, 39 rescue.

Le saule dit :

« L'adversité, j'en ai souffert et de l'infortune aussi.  Je ne m'y résigne vraiment pas et je m'en plains, bourré de ressentiment car je juge la vie selon des critères de réussite.  J'ai le sentiment de ne pas avoir mérité une telle épreuve, si injuste que j'en suis devenu aigri.  Il m'arrive souvent de prendre moins d'intérêt aux choses auxquelles je trouvais beaucoup de plaisir auparavant, et de ce fait, je les délaisse peu à peu.  Je ne mérite pas cela.  Cela m’arrive qu’à moi.»

Le saule est destiné à ceux qui ont souffert de l’adversité et de l’infortune et qui ne peuvent s’y résigner sans se plaindre car il jugent surtout la vie en fonction de la réussite.

Ils ont le sentiment de n’avoir pas mérité une si grande épreuve trouvant cela injuste, ils s’aigrissent.  Il arrive souvent qu’ils prennent moins d’intérêt et s’occupent moins activement des choses auxquelles ils trouvaient auparavant plaisir.

Le Saule est pour le ressentiment, l’apitoiement sur son sort et l’amertume.  Ces personnes ont l’impression qu’on abuse plus ou moins d’elles.  Le Saule s’adresse à ceux qui ont le sentiment que la vie est injuste.  La personne peut être grincheuse, maussade et irritable, elle prend plaisir à répandre la tristesse.

Elle ne s’intéresse aux autres que pour pouvoir les dénigrer et les critiquer.  Cette personne prend sans rien donner et elle ne manifeste aucune gratitude envers autrui.  Souffrantes, ces personnes ne sont jamais contentes, jamais satisfaites, elles préfèrent se voir en victimes et elles ne veulent admettre aucune amélioration.

Le potentiel positif du Saule est un état d’esprit rempli d’optimisme et de confiance dans l’avenir.  Le type positif reconnaît que la force d’esprit crée les propres circonstances de chacun.

Il est capable de pardonner et d’oublier les injustices passées et de prendre plaisir à la vie, attirant ainsi les situations positives et les amis.  Cessant d’être victime, il est maître de sa propre destinée.

WILLOW, c’est l’amertume, le boudeur, le rabat-joie, la victime, la susceptibilité.  Ce n'est jamais de sa faute.  C’est celui qui s'apitoie sur son sort.

C'est la personne qui s'accable sur elle-même, mais en aucun cas elle admettra qu'elle peut être responsable de son malheur : c'est toujours la faute des autres ou du destin.

Potentiel après transformation : elle devient l'artisan de son destin.

Edward Bach choisit Willow pour ceux qui cherchent un remède à la mélancolie, à l'amertume, à l'auto complaisance de se poser en victime.

Willow non harmonisé ressent le besoin irrésistible de faire aller mal les autres pour leur faire payer son propre malheur.  L'envie est un sentiment qu'il connaît très bien : il pense que les autres sont chanceux et il se refuse à penser qu'il pourrait peut-être changer quelque chose chez lui.

Il préfère attribuer toutes les fautes à un parent, au social, à la destinée et à Dieu.